Dark Gletscher

2019 – 2021…

Travail en cours

Les glaciers ou Gletscher en Allemand sont , sous leurs diverses formes, des éléments importants du système atmosphérique terrestre , stockant d’immenses volumes d’eau douce, interagissant avec l’hémisphère dans lequel ils se trouvent, contrôlant les changements du niveau des mers. Ils créent un impact significatif et durable sur les paysages. L’étendue et l’intensité, de chacun de ces impacts, varie dans le temps, à mesure que les glaciers et les calottes glaciaires se développent et se désintègrent en réponse aux mécanismes de l’évolution climatique. Dans la période géologique actuelle du quaternaire, souvent appelée ère glaciaire et couvrant les dernières 2,6 millions d’années, les glaciers et les calottes glaciaires se sont étendus à des périodes de glaciation maximale pour couvrir jusqu’à 30% de la surface de la terre.

C’est dans une dynamique de déplacement que le travail Dark Gletscher s’inscrit, d’abord par des voyages, randonnées, traversées dans différents endroits des Alpes, à diverses saisons et sur plusieurs années. Le contact physique avec le minéral, l’observation des multitudes de variations des strates géologiques et l’érosion des roches, m’ont amené à aborder l’univers des glaciers. Plus précisément sur leurs mouvements, fluctuations, territoires ; fils conducteurs de mon travail d’artiste depuis plusieurs années et se couplent avec les rapports qu’entretient l’être humain avec son environnement. S’en suit l’intérêt de l’impact de nos activités sur ce milieu et le rôle que joue ces glaciers au niveau climatologique, écologique et l’interférence directe sur nos modes de vie, notre société, la politique, notre existence. 

Ces masses de glace se caractérisent, depuis des temps géologiques reculés, par des variations cycliques qui traitent du phénomène d’expansion et de rétraction. Des actions qui régissent l’ensemble de l’univers et les éléments qui le composent. En parallèle de cet intérêt pour les glaciers, je m’intéresse au monde de la physique et de la cosmologie, sur les questions de la masse manquante de l’univers. J’entends par masse manquante de l’univers, l’énergie sombre qui serait à l’origine de l’expansion et l’accélération du cosmos, ainsi que la matière noire qui éviterait les dissociations des amas de matières ordinaires qui compose les galaxies. Dark Gletscher  invite à une immersion dans ces recherches et ces réflexions. Je tente ainsi d’entrelacer ces deux univers et propose de réfléchir sur ces questions de mouvement, de limite, de présence et d’absence. Au sein du projet Dark Gletscher s’immisce aussi des prises en compte d’actions humaines pour essayer de préserver ces masses en mouvements tel que des géotextiles blancs épandus sur les fronts glaciaires avec les observations cartographique actuelles, la question du «blanc» comme symbolique contrastant avec les facettes sombres de la réalité. Ces mises en parallèles ne sont pas sans liens avec le sujet de l’évolution climatique modifiant le milieu glaciaire et son environnement. Afin de permettent d’appréhender et d’approfondir mon univers, mes pensées et mes questionnements, une suites de nouvelles  relatant plusieurs marches  à la rencontre des glaciers ont été écrites et soutenu par des visuels. Ces réalisations pluri-techniques invitent à une multitudes de points d’entrée sur ce sujet.

A Part of Missing Mass
Anatomie
Gletschers - écrits
Spectrum Frederic Fourdinier 1
Spectrum - vidéo