Un Constat

Furkapass, Suisse, 21 juillet 2019, 13h, temps clair, nuages éparses. 

Deux options se présentent à moi, partir du col de Furka, ou depuis l’hôtel du Belvédère, plus bas, via un aménagement touristique payant. Je pars du col. À 2429 mètres, il est le contact entre la vallée du Rhône et celle d’Andermatt, point de passage par voie routière, ferroviaire et pédestre du canton d’Uri et celui du Valais. De là, un chemin tire sur les pentes herbeuses du Furkahorn. Il traverse des névés résiduels, prend une portion de route goudronné menant à quelques vieilles granges traditionnelles, des vestiges de bâtiments militaires et un bunker. De retour sur la terre, le sentier dépose le marcheur en surplomb de la partie inférieur du glacier. Le panorama est clair, de droite à gauche, pics rocheux, arrêtes alpines, cirque glaciaire, zone d’accumulation, zone de transport, zone d’ablation, front glaciaire, lac pro-glaciaire, rupture de pente convexe. Sculptées par deux grandes glaciations – Riss – Würm, l’ancienne vallée glaciaire du Rhône serpente jusqu’au lac Léman sur environ 160 kilomètres. On se projette mal l’étendu et l’épaisseur de glace qui s’y est déplacée. Le petit âge glaciaire, lui, sera moins prétentieux, il finira dans la vallée de Conches peu avant le village de Gletsch, environ 1 kilomètre et demi en contre bas de sa position actuelle. 

Les restes de cette “interstates” de glace fonctionne à plusieurs vitesses. Le mouvement des crevasses en surface reflète un flux continue et régulier. Plus rapide en son milieu qu’en ses bords, les chevrons latéraux attestent de la force glaciaire qui opère en ces lieux. Mais, dans cette apparente mobilité cyclique et infini, Il y a comme une sensation de recul, l’attitude d’un animal prêt à fuir face à l’inconnu. Son pourtour semble être comme en rétraction. La réalité est là, scientifiques, médias, politiques, réseaux sociaux nous le martèlent bien : ça fond, ça disparaît. Les temps semblent être au recroquevillement et au protectionnisme, avec une pointe de nationalisme… 

Au moment où se succèdent mes mots sur l’écran, la COVID 19 nous mets à l’épreuve et nous rappelle à l’ordre. Je n’en connais pas encore la finalité à l’heure où j’écris. A notre tour peut-être de rétrograder, voir de décroître. Pour l’instant le glacier finit sa course en fusion, le nez dans une marre d’eau glacée où, l’être humain, dans une forme de violence ou un acte délibéré de bonne conscience, a déposé sur son front, un linceul technique blanc pour tenter de protéger ce qu’il peut, et pouvoir dire « Vous voyez on peut sauver la planète… !!!». Probablement que ce discours oubli l’essentielle, l’animal à secourir c’est nous, voir à isoler du reste de la nature. Les glaces reviendront, plus tard…  après une potentiel débâcle.

Du haut des vestiges morainiques, je descends par un « non » sentier dans l’arène touristique, qui propose d’admirer le corps encore froid du glacier, recouvert du drap, et rythmé de plusieurs panneaux éducatifs. Comme tout est bien pensé, on est invité à parcourir, une cavité creusée dans la glace pour y admirer les entrailles. On peut y contempler et toucher sa structure épidermique, entendre son pouls et constater son épanchement, c’est beau, c’est religieux et morbide à la fois, les gens « like ».

Sortie de la dépouille, je m’assois face à lui sur la roche usée par les frictions de la glace sur le socle minéral, un recueil au soleil. Le vent léger venant du haut du glacier soulève fantomatiquement plusieurs parties du suaire, lentement, sans à-coup, dévoilant le front glaciaire quasi inerte du glacier du Rhône, une mort sans splendeur. 

La suite, reprendre le chemin vers le col, afin de regagner la voiture, se délester du sac, changer de chaussures, boire un coup, manger quelques fruits secs, regarder au loin, consulter la carte, pour décider du trajet vers le prochain glacier, se mettre au volant et prendre la route.

Un Constat Photos Frederic Fourdinier 3
2
Un Constat Photos Frederic Fourdinier 1
2
Unconstat Rhone Frederic Fourdinier 2
2
Un Constat Photos Frederic Fourdinier 2
2
Unconstat Rhone Frederic Fourdinier 3
1
Unconstat Rhone Frederic Fourdinier 1
2
Unconstat Rhone Frederic Fourdinier 4
1
Unconstat Rhone Frederic Fourdinier 5
1
Un Constat Photos Frederic Fourdinier 5
2
Un Constat Photos Frederic Fourdinier 4
2

Frédéric Fourdinier

Texte 2020

(1) Photographie noir et blanc 2019 – argentique 
Canon EOS 100 / focal 50mm /ilford FHP5+

(2) photographie couleur 2021 – argentique
Olympus XA2 / focal 35 mm / kodak image pro 100